Aujourd’hui parlons kokedamas!

Vous avez pu remarquer depuis quelques jours que je vous inondais de photos de kokedamas: instagram par-ci, facebook par-là…  Il est temps de vous expliquer un peu plus en détail de quoi on parle.

Le kokedama (littéralement: «boule», dama ; «de mousse», koke) est une sphère de substrat recouverte de mousse au sein de laquelle on installe une plante ou plusieurs plantes.

C’est un art végétal japonais qui est apparu dans les années 90. Il est l’héritier d’une technique ancestrale dérivée du bonsaï (technique de miniaturisation d’arbres afin d’obtenir une oeuvre qui ressemble à l’arbre dans la nature): le neirai qui consistait à retirer de son pot un bonsaï et à poser l’ensemble sur un support plat. Les racines apparentes étaient recouvertes de terre sur laquelle on ajoutait de la mousse et diverses plantes.

C’est donc un mélange entre le bonsaï et l’ikebana (art basé sur l’arrangement floral régi par trois axes principaux qui représentent le ciel, la terre et l’homme), dont il s’inspire par l’arrangement des végétaux au centre de la boule.

Au niveau de l’entretien, cela demande plus d’attention que les terrariums mais n’est pas non plus très compliqué. Il faut l’arroser une à deux fois par semaine dans un bol ou une cuvette, laissez trempez un peu dans ce bain et vous pouvez brumiser régulièrement de l’eau sur la mousse pour la garder verte le plus longtemps possible.

Pour moi, le kokedama met magnifiquement en valeur les plantes. Ce style moderne et épuré représente tout ce que j’aime et ce que je veux mettre en avant avec midori lab.

Vous pouvez retrouver dès à présent quelques spécimens sur midorilab. L’offre s’étendra petit à petit.

Si vous adorez une plante et désirez l’avoir sous forme de kokedama, n’hésitez pas à m’écrire à sandra@midorilab.com pour discuter de la réalisation.

++

%d blogueurs aiment cette page :